Mobilités publiques : un sujet sérieux

Mobilités publiques : un sujet sérieux

Lors des derniers conseils, Mme la Maire a fait référence à de nombreux dossiers de transports collectifs et de voiries. Les élus « Le Temps d’Agir » et l’exécutif du Sytral font le point.

Métros  : le chantier du métro B est en cours. Les travaux du tunnelier s’achèveront bientôt. D’autres suivront (stations, réseaux…) jusqu’à fin 2022, puis des essais auront lieu courant 2023, pour une ouverture fin 2023. Deux nouvelles stations seront mises en service : Oullins Centre et Vallon des Hôpitaux. Dès cette année, le Sytral travaille à la redéfinition des réseaux de bus, avec les élus locaux. Il faudra aussi réfléchir à un nouveau schéma des circulations et du stationnement.

Sept autres projets de métros étaient à l’étude. Les finances publiques ne permettant pas de les réaliser tous avant 2050, le nouveau Sytral a décidé de n’en garder que quatre. L’idée d’un prolongement du métro B à Vourles a donc été abandonnée. Le Sytral a considéré que ce projet ne correspondait pas aux fonctionnalités d’un métro (zones urbaines denses) et qu’une alternative RER était plus efficace et moins coûteuse.
Les quatre projets conservés sont : métro E Alaï-Part-Dieu, prolongements du métro B Charpennes-Rilleux, du métro D Vaise-La Duchère et du métro A Vaulx-Meyzieu. Ces quatre projets ne pouvant pas être financés simultanément, un débat public sera organisé à l’automne pour les prioriser. Construire un métro prend 13 à 15 ans.

Parallèlement, le Sytral a lancé des projets de tramways, inscrits au Plan de Déplacements Urbains depuis plus de 20 ans, mais non encore réalisés.

Les maires de l’Ouest Lyonnais, dont Ste-Foy et Oullins, avaient écrit en 2017 au Sytral, pour demander un Transport par Câble Francheville-Ste-Foy-La Mulatière-Lyon. Les études de huit lignes potentielles ont montré que ce projet était le plus pertinent, notamment pour Francheville et Ste-Foy qui n’ont pas d’alternative possible en transport en commun lourd. Le Sytral a donc lancé ce projet, les études sont en cours et une concertation aura lieu à l’automne. Étonnamment, les maires d’Oullins et Ste-Foy y sont maintenant opposées… Ce sont bien les résultats de la concertation qui décideront si ce projet est mené à bien, transformé ou abandonné.

Parallèlement, pour réduire notablement le nombre de voitures qui traversent les villes de l’Ouest et Sud-Ouest de la Métropole, il faut développer et organiser un véritable RER pour aller chercher les habitants le plus en amont possible. Il existe un réseau ferré, encore sous exploité : le Tram Train de l’Ouest Lyonnais. Il faudrait :
– prolonger la ligne de Brignais à Givors, via Vourles et Millery et desservir ainsi le plateau Mornantais,
– prolonger la ligne de L’Arbresle dans la vallée de la Brévenne,
– faire la ligne entre Tassin et Lozanne et desservir Techlid (Ecully, Dardilly, Limonest…),
– doubler le tronc commun entre Tassin et Gorge de Loup,
– construire une 4ème branche d’Alaï à Craponne et Grézieu.

Ce sont plus de 100 km de voies ferrées, sur lesquelles pourraient circuler des Tram Trains tous les 1/4 d’heure en heures de pointe, avec les mêmes billets et abonnements que les TCL… L’investissement nécessaire serait inférieur au coût du prolongement du métro B jusqu’aux hôpitaux.

Quant au pont de Vernaison, il est en danger depuis 2 ans, sous surveillance permanente. Les poids lourds y sont interdits. Si nous ne réduisons pas encore le trafic sur le pont, il risque d’être définitivement fermé cet été. C’est pourquoi la Métropole réfléchit à des mesures permettant de ne pas le fermer totalement.

Ces sujets sont sérieux, il nous paraît contraire à l’intérêt des habitants d’en faire des polémiques politiciennes.

Add Comment