Image Alt

OULLINS ÉCOLOGISTE

Une ville écologiste qui prend soin de la terre, du climat et de la biodiversité

Le temps d’agir pour répondre aux Enjeux climatiques et environnementaux
Le temps d’agir pour améliorer les Mobilités et les Aménagements urbains
Le temps d’agir pour une meilleure utilisation de l’argent public

Le temps d’agir pour répondre aux Enjeux climatiques et environnementaux

NOS CONSTATS :

Oullins est une ville très urbanisée et imperméabilisée avec une circulation automobile très conséquente. Ces caractéristiques ne favorisent pas les déplacements en mode doux et sont en contradiction avec l’adaptation au changement climatique.

7 Français sur 10 choisissent aujourd’hui leur lieu de vie en fonction de la présence d’espace vert à proximité de leur habitation. Les raisons de cet engouement sont diverses : relaxation, rencontre des autres habitants ou pratique d’un sport ou d’une activité récréative. La végétalisation est donc non seulement une nécessité pour adapter la ville au changement climatique, mais également une réponse à une demande sociale de la population.

De gros progrès peuvent être réalisés pour diminuer les coûts de l’éclairage public. Celui-ci représente près de la moitié des dépenses d’électricité des collectivités, selon l’Agence de l’environnement et de la maîtrise de l’énergie (Ademe).

L’équipe municipale en place s’est contentée du minimum en termes de rénovation énergétique des bâtiments. Avec des canicules de plus en plus fréquentes, il est important de travailler sur cet axe pour proposer des bâtiments communaux exemplaires.

>>> Végétalisation, Espaces verts et gestion de l’eau

Nos objectifs :

Augmenter la surface d’espaces verts sur la commune pour apaiser le cadre de vie, introduire plus de nature en ville, diminuer les îlots de chaleurs, récupérer et infiltrer les eaux de pluies, créer du lien social, reconquérir le fleuve…

Ce que nous voulons faire :
  • Respecter le PLUIH et impliquer les habitants volontaires par des permis de végétaliser dans l’espace public.
  • Organiser des appels à projet pour végétaliser les pieds de mur (découpe de l’enrobé et fleurissement par les habitants).
  • Créer des îlots végétalisés sur le boulevard Émile Zola pour le rendre plus agréable pour les piétons et pour diminuer la vitesse des voitures.
  • Créer des jardins de pluies permettant d’infiltrer les eaux pluviales plutôt que de les envoyer dans les réseaux d’eau usées.
  • Récupérer les eaux de ruissellement pour l’arrosage.
  • Créer des trottoirs enherbés. Sur certaines voiries peut fréquentées, la solution d’un mélange terre-pierre enherbé peut être intéressante.
  • Végétaliser le cimetière qui est très minéral en plantant une centaine d’arbres avec l’objectif d’en faire un nouveau poumon vert de 22 000m2 dans le mandat.
  • Végétaliser les cours d’école.
  • Encourager la végétalisation des toitures sur l’existant et travailler sur les possibilités d’équiper les nouvelles constructions.
  • Mobiliser les jardiniers municipaux d’Oullins pour des actions de sensibilisation/formation.

 

Une grande idée : le retour au fleuve

  • Le déclassement de l’autoroute A7 et sa mise en tunnel ouvrent la voie au Rhône, avec un agencement paysager et récréatif de la berge oullinoise.
  • Aménagement d’un cheminement le long de l’Yzeron jusqu’au confluent et présence de fils d’eau qui traversent le quartier de la Saulaie.
  • Aménagement d’une zone nautique avec bassin de joutes, plage…

>>> Maîtrise de l'éclairage public

Nos objectifs :

Entamer une réflexion sur l’alimentation des bâtiments en énergie renouvelable et locale et réduction de l’éclairage public. La meilleure énergie c’est celle que l’on ne dépense pas !

Ce que nous voulons faire :
  • Travailler sur le volet économie en sensibilisant les scolaires.
  • Travailler sur l’éclairage des rues la nuit (diminution ou détecteur de présence). A titre d’exemple, avec l’extinction de l’éclairage nocturne de minuit à 5h on peut espérer 20% d’économies.
  • Réduire la luminosité. A titre d’exemple : les lumières festives pourraient être éteintes de 1h à 5h).
  • Sensibiliser les commerçants sur l’éclairage des vitrines la nuit.
  • Permettre aux Oullinois de participer au défi « famille à énergie positive » qui permet de faire des économies de manière pédagogique et ludique.
  • Développer des centrales citoyennes photovoltaïques sur les toits des bâtiments publics et privés (en partenariat avec l’association Toit en Transition).
  • S’engager dans une démarche de labellisation Cit’ERgie (label européen des villes en transition)

>>> Rénovation énergétique des bâtiments

Nos objectifs :

Alimenter les bâtiments en énergie 100% renouvelable & locale.

Pour les bâtiments anciens : bilan énergétique, réduction & suppression du chauffage électrique, isolation, optimisation du chauffage & de l’éclairage.

Pour les constructions à venir : opter pour les bâtiments à énergie positive.

Ce que nous voulons faire :
  • Réaliser un audit thermique des bâtiments publics.
  • Lancer un programme de rénovation thermique s’étalant sur le mandat. Ces actions peuvent bénéficier de subventions.
  • Cette rénovation thermique des bâtiments publics aura un impact positif sur le budget communal en faisant baisser les coûts de fonctionnement.

>>> Favoriser le zéro déchet, une ville propre pour tous, avec tous

Nos objectifs :

En complément des compétences métropolitaines sur la gestion des déchets, créer les conditions pour réparer, recycler, réutiliser localement.

Réduire les déchets pour que le recyclage devienne le dernier recours et non un business, « le meilleur déchet est celui qu’on ne produit pas ».

Ce que nous voulons faire :
  • Créer une ressourcerie : impulser une démarche collective de prévention, réemploi, valorisation des déchets avec des acteurs de l’Économie Sociale & Solidaire.
  • Organiser des rencontres d’information entre des associations concernées par la réduction des déchets et les habitants pour que ces derniers soient acteurs du changement : Mouvement de pallier, Zéro Déchet, Anciéla…
  • Mettre en place régulièrement des ramassages d’encombrants dans les quartiers.
  • Installer des composteurs dans les écoles ; soutenir et promouvoir le compostage individuel et collectif dans les quartiers avec des ambassadeurs (référents) dans les immeubles.

>>> Une collectivité qui donne l’exemple et accompagne

Nos objectifs :

Diminuer l’empreinte carbone de la collectivité et accompagner les habitants dans cette démarche.

Ce que nous voulons faire :

Mise en place d’une flotte municipale neutre en CO2

  • Alimenter la flotte en énergie 100% renouvelable et locale par une installation photovoltaïque conséquente.
  • Faire un état des lieux véhicules municipaux, remplacement des motorisations thermiques.
    Réfléchir avec les services sur les usages de cette flotte et l’échange avec des VAE diversifiés selon les besoins.

Créer un guichet « Ressource écologie »

  • Chacun pourra trouver en mairie des informations et de l’aide sur la rénovation énergétique, les économies d’eau, la gestion des déchets, le développement de l’habitat collectif, les modes de déplacements alternatifs, le transport des marchandises…

Le temps d’agir pour améliorer les Mobilités et les Aménagements urbain

NOS CONSTATS :

La mobilité est un enjeu majeur pour notre ville. Oullins est « asphyxiée » par les flux de voitures et par des stationnements engorgés. Les conséquences de l’arrivée du métro en gare d’Oullins n’ont pas été anticipées. Nous devons profiter de la future arrivée du métro place Anatole France, qui va bouleverser et saturer le centre-ville, pour travailler en amont à un nouveau plan de déplacements et stationnement tous modes et lancer une grande concertation sur la place de la voiture.
Lorsque l’on freine l’usage de la voiture en ville, le trafic s’évapore… on respire et on vit mieux dans la ville. Inversement, plus on crée de voiries et de stationnements, plus on augmente le trafic jusqu’à la saturation.

>>> Se déplacer dans une ville apaisée

Nos objectifs :

Apaiser la ville afin de la rendre agréable au quotidien et réduire la pollution atmosphérique.

Améliorer la fréquentation des commerces locaux.

Mieux desservir les quartiers en transports en commun et améliorer les temps de parcours.

Aider les Oullinois à réduire leur impact écologique.

Faciliter la vie des habitants pour passer moins de temps à faire ses courses.

Libérer autant que possible Oullins des voitures ventouse (qui viennent par ex. des territoires en proximité pour accéder au métro) et du trafic de transit.

Agir pour le retrait total du projet de l’Anneau des sciences (TOP).

Ce que nous voulons faire :
  • Réorganiser le plan de circulation avec l’arrivée de la nouvelle station de métro place de l’église (2023).
  • Mandater un bureau d’étude pour faire une enquête origine/destination sur le stationnement.
  • Trouver des solutions de stationnements à l’extérieur et réglementer le stationnement : les zones bleues avec un disque (1h30), orange (30 mn), rouge (15mn), résident (20€ / mois).
  • Augmenter les fréquences de certains bus saturés ou peu fréquents, mettre en place des linéaires de sites propres pour améliorer le temps de parcours et mieux desservir les quartiers, notamment la Saulaie (suppression de ligne depuis l’arrivée du métro)…                   
  • Piétonniser la place de l’église et petites rues adjacentes, sauf accès riverains,(axes convergents vers la place, haut rue de la république, rue Victor Hugo, rue Tupin, rue Voltaire), avec pistes cyclables bi-directionnelles.
  • Fermer les voiries à la circulation motorisée, aux abords des écoles pour les entrées et sorties d’école ou ponctuellement.
  • Construire une passerelle pour permettre de traverser les voies de chemin de fer à pied et en vélo entre la Saulaie et le collège de la Clavelière.
  • Privilégier les solutions de partage de voiture.
  • Soutenir un réseau vélo de qualité au niveau métropolitain permettant de rejoindre Lyon, Francheville, Pierre-Bénite et Saint-Genis-Laval à vélo efficacement et en toute sécurité.

Faciliter les modes de déplacements actifs :

  • Améliorer les circulations piétonnes, tracer quatre passages piétons à chaque carrefour.
  • Faire de véritables double-sens cyclables, par exemple en supprimant une file de stationnement quand la rue en comporte deux.
  • Améliorer la signalisation pour les rendre très visibles (feux pour les vélos là où il en manque, chevrons au sol lors de la traversée de carrefours, suppression des stationnements voitures qui cachent l’arrivée des vélos, etc.).
  • Augmenter les stationnements vélos, et les stationnements vélos sécurisés.
  • Flotte cyclable pour les services municipaux. Mettre en place avec la police municipale des rondes/interventions à vélo, discuter avec les services techniques de leurs besoins pour organiser leurs déplacements en vélo cargo.
  • Mettre à disposition un local pour servir de « maison du vélo », avec atelier de réparation associatif, services autour du vélo, à proximité de la ViaRhôna.
  • Soutenir le programme ALVEOLE qui combine la construction de locaux vélo dans l’habitat ancien et l’accompagnement des bénéficiaires à la remise en selle puis au bon usage des lieux.

Le temps d’agir pour une meilleure utilisation de l’argent public

NOS CONSTATS :

La situation financière de notre ville est très dégradée. 5ème ville la plus endettée de France, selon le « palmarès » du Figaro économie du 12 novembre 2019, Oullins a fait l’objet de deux contrôles de la cour des comptes en 2011 et 2018. Celle-ci a produit des observations qui n’ont pas été suivies d’effets : emprunts toxiques, gestion désastreuse du programme d’emprunts, augmentation pléthorique des effectifs, gestion administrative et financière peu rigoureuse, augmentation de la fiscalité pour compenser la baisse des dotations…

Désendetter la ville, tout en investissant fortement dans la transition écologique va constituer un défi majeur du mandat.

>>> Nos engagements

  • Nous nous engageons à diminuer les dépenses énergétiques de la commune. Oullins dépense environ 850 000 € par an en chauffage, électricité, combustibles et carburants. Les bâtiments publics sont majoritairement des passoires thermiques, donc des gouffres financiers. Il est urgent d’investir dans la rénovation thermique des bâtiments, afin de réduire notre facture énergétique.
  • Nous nous engageons à réduire le ratio de désendettement et à augmenter notre capacité de financement. La Chambre régionale des Comptes, dans son rapport de 2018 mentionne que le ratio de désendettement a atteint, en 2016, un niveau deux fois et demi plus élevé que le seuil d’alerte. Depuis, la situation s’est légèrement améliorée du fait de la forte diminution des dépenses de périscolaire (retour à la semaine de 4 jours). Mais la commune reste encore fortement dans le rouge.
  • Nous nous engageons à ne plus avoir recours aux emprunts structurés (dits emprunts toxiques). La ville d’Oullins a fait partie des collectivités ayant massivement perdu de l’argent avec ces procédures hasardeuses. Le coût de sortie des emprunts structurés se révèle très élevé. Près de 14 M€ ont été versés comme indemnités compensatrices. Après l’aide de l’État, la facture a été de 6M€ pour la ville d’Oullins. Six millions d’euros perdus par la ville suite à ces erreurs de gestion.
  • Nous nous engageons à mettre en œuvre une politique d’achats publics responsables. Nous introduirons des critères environnementaux (local, bio, renouvelable…) et sociaux (insertion, emploi local…) dans toutes nos procédures de marchés et d’achats publics. Dans les charges à caractère général du budget communal, les achats représentent plus de 3 M€ par an (énergie, fournitures, prestations…). C’est donc un levier important. Nous signerons et mettrons en œuvre la charte pour l’achat public durable.
  • Nous nous engageons à mettre en œuvre une politique du personnel juste et équilibrée. Le nombre d’emplois pourvus doit être à la fois nécessaire et suffisant. Le personnel municipal est, avant tout, au service de l’intérêt général des habitants.
  • Nous nous engageons à la transparence. Nous mettrons en œuvre une démarche d’évaluation des politiques publiques, qui sera communiquée à l’ensemble des citoyens. Chaque dépense publique doit pouvoir justifier de son intérêt pour la commune et ses habitants, ou sinon être révisée.